Patrimoine

Cozes dispose de quelques monuments et lieux qu’il est très intéressant de visiter. Son histoire mouvementée en fait un lieu riche, où les bâtiments modernes se mêlent aux vestiges du passé. Saviez-vous par exemple qu’un temple situé au centre-ville fut détruit en 1560 sur décision de justice ? Il a été reconstruit dans la seconde moitié du XVIIIème siècle, cette fois en périphérie. 

L’église de Cozes 

Comment ne pas évoquer l’Église Saint-Pierre ? Édifiée entre le XIIème et le XIIIème siècle, elle continue de célébrer la messe tous les dimanches à 11h. Issue de l’architecture romane, elle est répertoriée monument historique depuis 1925. Près de 300 000€ ont été alloués à sa réfection. Ainsi, la commune a pu refaire la charpente et la couverture, ainsi que le collatéral sud. Le projet est ambitieux, puisque les voûtes de l’église (en plâtre) ont été moulées au XIXème siècle. Il faut donc reproduire à l’identique le savoir-faire et les matériaux de l’époque. 

Les prochaines rénovations concernent le clocher, qui, malgré son parfait état de fonctionnement, voit apparaître des végétations et des fissures. Afin de faire perdurer ce patrimoine exceptionnel, la Fondation du Patrimoine accompagne la ville dans sa recherche de financements. Ce documentaire écrit et vidéo de France 3 revient en détail sur ce projet d’envergure, soutenu par les entrepreneurs locaux et par les fonds publics. 

Revenons sur l’histoire de cette église, décrite comme un joyau de la Charente-Maritime. Elle a été refaite au cours des années, car la nef, notamment, s’effondrait. Elle comporte donc des traces d’interventions d’artisans du XIXème siècle. L’église Saint-Pierre conserve toutefois une chaire du XVIIIème siècle et ses chapiteaux d’origine. 

Les Halles

Au XIVème siècle, Cozes organisait deux foires annuelles. Charles VIII a décrété que ces foires devaient être au nombre de quatre à partir de 1491. Les productions agricoles locales y étaient vendues. C’est là qu’apparaissent les Halles, construites pour l’occasion au centre du village. 

Elles ont conservé leurs piliers en chêne de l’époque, mais ont, naturellement été rénovées au fil des ans. Les pierres qui les composent sont aussi des matériaux originaux. L’assise date également du XIVème siècle. Seule la charpente a été consolidée aux XVIIème et XVIIIème siècles. 

Initialement, les Halles appartenaient aux notables, aux puissants. Elles sont devenues la propriété collective des commerciaux lorsque les droits seigneuriaux ont été abolis. En 1815, la municipalité obtient l’accord du Roi pour racheter les Halles. Elle doit en contrepartie verser dix fois le loyer annuel. 

Les cloches de l’Église Saint-Pierre 

Les cinq cloches qui composent l’église Saint-Pierre sont exceptionnelles à plus d’un titre. Tout d’abord, il est rare que les clochers comportent cinq cloches. Dans cette région, elles sont généralement fixées par groupes de quatre. Par ailleurs, ces modèles uniques, respectivement prénommés Claire-Louise, Marie-Thérèse, Marie-Louise, Louise-Georgette et Marie-Madelaine, ont été fondus simultanément à Angers en 1877 par la fonderie Guillaume. 

Ces cloches ont une histoire. Elles ont été décrochées pendant la jacquerie des Pitauds. L’objectif étant de sanctionner les habitants qui s’en étaient servi pour annoncer la révolte. 

N’oublions pas pour conclure, de mentionner le temple protestant, issu du néoclassicisme. Construit puis détruit par deux fois, la version que nous pouvons actuellement visiter a été édifiée en 1817. Saisissez l’occasion de vivre un agréable séminaire à 1h30 de Bordeaux !