Page 5 - bulletin

Version HTML de base

Infosmunicipales
C
Ville de
OZES
Entre Terre
et Estuaire
EXTENSION DU GYMNASE
Le bâtiment est une extension d’un gymnase des années 50
déjà remanié et étendu deux fois et dont les écritures
architecturales s’empilent pour satisfaire une utilisation des
activités sportives intérieures (volley, tennis de table,
badminton, …). Son usage est réservé aux élèves des écoles
publiques élémentaire et maternelle, de l'école Notre Dame de
Nazareth et aux associations sportives locales. Pour répondre
à un besoin urgent, le parti pris a donc été de déplacer les arts
martiaux vers un site rationnel et surtout plus agréable autour
du pôle sportif communal, la municipalité a choisi de ne pas
surenchérir et de proposer une architecture simple, sobre et
efficace. La construction de ce nouvel agrandissement fut
confiée au cabinet Archi'Textures de Cozes.
L’accent a été mis sur l’espace intérieur, un
grand volume principal dont le plafond suit le
rampant de la couverture monopente en zinc,
créant un décalage avec les petits volumes en
toit terrasse des vestiaires pour aller chercher la
lumière du Nord.
Un terrain médiocre et accidenté nous a offert
la possibilité de construire l’extension en totalité
en structure bois, y compris le plancher bas: gain
de poids, fondations par puits, rapidité de
chantier, sont autant d’arguments que le maître
d’ouvrage a su accueillir de manière favorable.
Le bâtiment est donc construit en charpente
lamellé collé sous forme de portiques pour la
partie centrale, le remplissage entre portiques
et les volumes des vestiaires sont constitués de
mur ossature bois préfabriqués par le
charpentier.
Entre les deux volumes satellites des vestiaires, bardés de bois
à claire voie, s’installent les gradins qui permettent, entre autre,
aux parents de patienter pendant les cours. Ces gradins sont
entièrement habillés de bois, en sol, en assise, en joues, en murs
et en plafond offrant un bel écrin chaleureux pour profiter du
spectacle offert sur le tatami.
Les propriétés de la construction
bois ont permis d’offrir un espace
de pratique sportive où il ne fait pas
trop chaud en été, où il fait bon en
hiver, où l’ambiance sonore reste
agréable même en présence de
groupe d’enfants déchainés.
La dalle bois trouve également son
origine par la volonté d’apporter
aux pratiquants un plancher à la fois
rigide et souple, capable d’encaisser
et d’amortir les chutes des judokas,
complément idéal des tapis pour ce
genre de pratique.
Les performances thermiques
élevées du bâtiment ont permis de
le raccorder en chauffage à la chaufferie gaz existante, sans en
augmenter la puissance.
Cette extension a eu un coût total de 530 000€ tout équipé.
L'État, la Région, le Département et le Député de la
circonscription ont contribué largement au financement à
hauteur de 366 000 €.
5