Untitled



Trouvez une adresse sur Cozes



 

Contacter la mairie



s'inscrire à la newsletter 
Tapez votre Email

 




Espace gestion du site
Tapez votre mot de passe


infos légales
ville de cozes
 


Le Blason





Entrez
 
Enfin, le Blason communal a vu le jour après bien des efforts et des années de recherche. Fruit du travail de Monsieur Grossoleil, des observations de la Maintenance héraldique de France, des avis de la population convoquée en réunion publique et de la permanente attention d'une commission municipale, il a été unanimement accepté par le Conseil Municipal.

Pourquoi doter notre commune d'un blason ?

La première réponse qui vient à l'esprit, c'est qu'il n'en existe pas. Est-ce tout ? Non, notre volonté était de créer un emblème, une sorte de bannière dans laquelle toutes les
 
Cozillonnes et tous les Cozillons puissent se reconnaître. La tâche était difficile. 11 fallait à la fois innover mais aussi, s'appuyer sur l'histoire locale pour conserver l'identité de notre patrimoine. Notre vision de l'avenir communal ne veut en aucun cas, ignorer nos racines. Nous souhaitons avoir réussi.

 Pour éclairer la définition héraldique réservée aux initiés, voici une définition symbolique des Armes de notre commune.

COZES ne semble avoir d'existence communale que depuis la révolution de 1787 ... et ce n'est qu'au Moyen-âge que l'on a la certitude de l'existence d'un gros village,
 
le plus ancien de la région ... L'étymologie du nom de Cozes s'apparente avec le vieux nom celtique de COZ qui veut dire le vieux ... C'est donc, dans notre village que se déroulent les échanges commerciaux ruraux... En effet, le site de Cozes, est depuis toujours lié aux activités agricoles ; et le reste encore, puisqu''il est le chef-lieu du seul et unique canton rural du Pays royannais.


Le plus ancien témoignage de la présence humaine sur notre commune est représenté par le polissoir néolithique trouvé dans le village de Saint-Cybard.

 
Au temps de l'occupation romaine, l'activité agricole paraît très importante comme en témoignent les emplacements d'une dizaine de villas, relevés par photographies aériennes. Ces fermes sont alors situées au sein d'une vaste forêt dont il reste quelques fragments au nord et à l'est de notre commune. L'activité agricole reste florissante durant le Moyen Age ... les moulins à vent, ou plutôt ce qui en reste, sont nombreux sur la route de Cozes à Arces-sur-Gironde. L'Abbaye de Corrneille, située à Saint-Germain du Seudre, installe sur notre commune une dépendance agricole, une Grange, à deux kilomètres du bourg, au village de Javrezac (c'est-à-dire un centre de gestion des céréales).
 
Pour confirmer l'essor économique du lieu, au XIVème siècle, on construit des Halles en bois qui furent classées Monument Historique en 1938. Seules, deux autres constructions de ce type subsistent en Charente-Maritime.

C'est donc le passé et le présent de cette vocation agricole de notre commune qui se trouvent évoqués dans nos armoiries.

EN DEUX ... (en haut à droite) UNE GERBE DE BLÉ rappelle la plus ancienne production agricole de la région en soulignant aussi le vingtième anniversaire, en 1991, de la FÊTE DES BATTAGES qui reconstitue les différentes
 
techniques traditionnelles et puis, par chauvinisme, nous ajouterons dont la renommée régionale n'est plus à faire..

EN TROIS ... (en bas à gauche) UNE GRAPPE DE RAISIN autre évocation agricole, soulignant que Cozes est située dans la région des BONS BOIS pour le Cognac et le Pineau Charentais.

LE QUATRE... (en bas à droite) a une symbolique moins évidente car sa figuration plus hermétique mérite d'être traduite.

Il se veut être aussi le trait d'union entre le passé et l'avenir, le pari que Cozes fait en développant une autre
 
activité économique : le Tourisme ... tout en conservant sa vocation première. Voici donc l'interprétation à donner à chaque objet dessiné :

LA CROIX rappelle que Cozes se trouve à l'intersection de quatre voies de communication : Bordeaux, Cognac-Pons, Royan et Talmont. L'axe de circulation qui relie Saintes à la Gironde est très ancien puisque sous l'occupation romaine il empruntait le gué sur la Seudre à Thaims pour atteindre le lieu-dit Le Fâ dans la commune de Barzan (Le Fâ, qui est peut-être le site mythique de Tannum) ... et au Moyen Age, les Pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle venant de Trizay, Saint-Jean d'Angle ou encore de Saintes
 
passent par Cozes pour rejoindre Arces, Talmont ou Mortagne dont le prieuré-cure de notre paroisse dépend ...

LES COQUILLES SAINT JACQUES rappellent donc ce lieu de communication ancien et actuel pour les touristes, pèlerins modernes fréquentant la Côte de Beauté. LES BESANTS AU CENTRE DE LA CROIX (quatre ronds disposés en losange) représentent l'échange des monnaies et soulignent que Cozes reste le lieu de marchés hebdomadaires ... ce fait est à joindre à l'évocation historique des Halles.



 
EN UN ... (en haut à gauche) Nous trouvons maintenant LES ARMES DE LA FAMILLE DE BELCIER, Barons et Seigneurs de Cozes de 1493 à 1633 ... ce sont les plus anciens propriétaires du LOGIS DE SORLUT. Le Logis de Sorlut a été construit à la fin du XVIème siècle et achevé au XVIème. Il a dû subir les ravages des guerres de religion ... Cozes a été le théâtre de plusieurs opérations militaires ainsi que toute la région où la communauté protestante est importante.

Le Logis de Sorlut, maintenant propriété communale, st aménagé en centre culturel, Touristique et social. Cet édifice, lieu associatif et d'animation de la commune, a reçu

 
la visite à titre privé de Richelieu avant qu'il ne regagne Brouage ... Les DE RICHELIEU furent les propriétaires du Logis de 1633 à 1659 puis ce furent les D'ALBRET de 1659 à1665 et les DE COURBON de 1665 à 1719 ... En raison de la présence de nombreux protestants autour du Logis, de Cozes et de sa région, la période de la Fronde des Princes en 1650, est marquée par quelques opérations et Cozes ne redevint enfin royale que, lorsque les troupes du Comte d'Harcourt en chassèrent celles de Condé et du Prince de Tarente. AU CENTRE DU BLASON ... (ou plutôt AU CŒUR DU BLASON) se trouvent les ARMES DE LA FAMILLE DE COETIVY, les plus anciens seigneurs et barons connus de Cozes de 1443 à 1493.
 
Les membres de cette famille s'employèrent à embellir le bourg de Cozes et procédèrent parmi d'autres bienfaits, à la reconstruction de l'église en partie détruite pendant les guerres anglo-françaises. L'église Saint-Pierre, d'ailleurs répertoriée parmi les monuments historiques, a son sanctuaire qui date du XIIIème siècle et qui est bâti sur une assise du XIIème ... le clocher restauré au XVème couronne fièrement l'ensemble.

LES ARMES DE LA COMMUNE DE COZES, TOUT EN SYMBOLISANT LE PRÉSENT ET L'AVENIR DE LA COMMUNAUTÉ DE SES HABITANTS ne veulent oublier aucun élément de
 
l'histoire locale ... aussi en guise de conclusion à ce panorama historique, il faut souligner ici deux évènements qui appartiennent à la grande histoire nationale ou régionale et qui n'ont pas été mentionnés dans la réalisation du blason...

C'est à Cozes, qu'en 1814, les troupes anglaises qui venaient d'Espagne et se dirigeaient vers Rochefort pour détruire l'arsenal, apprirent l'abdication de l'Empereur Napoléon et firent donc demi-tour vers Bordeaux ... En 1945, la ligne Cozes-Saujon était la limite sud-est de la poche allemande de Royan défendue par 86.000 hommes et qui fut libérée les 12 et 13 Avril ...
 

NOTRE BLASON, TÉMOIN DU TEMPS PASSÉ, GAGE DE NOTRE AVENIR.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


 







~ Fin ~











 




Les Livres de Cozes
     
     
Mairie de Cozes - 2, Route de Saintes - BP 20018 - 17120 COZES      tél.: 05 46 90 90 97       Email : accueil@villedecozes.fr